Legs des Jeux

Legs des jeux

Le gouvernement du Canada a investi plus de 4 millions de dollars dans 27 installations sportives, un legs durable pour nos athlètes et les communautés.

Transcription | Visionner sur YouTube

Le sport, c'est fort

Chaque année, le gouvernement du Canada fournit environ 28 millions de dollars en financement direct à plus de 1 800 athlètes.

Transcription | Visionner sur YouTube

Un volet très important de la tenue des Jeux panaméricains et parapanaméricains de 2015 à Toronto est celui du legs de ces compétitions.

Installations sportives de classe mondiale

Le soutien du gouvernement du Canada aux Jeux panaméricains et parapanaméricains de 2015 à Toronto comportait un investissement maximal de 377,1 millions de dollars pour la construction ou la rénovation de 27 installations, y compris 10 nouvelles installations sportives, dans les 16 municipalités où les Jeux ont eu lieu. Cela représente 56 % du total des fonds engagés pour les Jeux de 2015 à Toronto.

Voici les points saillants de la liste de projets d’infrastructure :

  • le vélodrome de Milton (ON), qui n’est que la deuxième piste de cyclisme intérieur en Amérique du Nord à recevoir l’approbation de la communauté internationale;
  • une installation à usage multiple qui comprend deux bassins de longueur olympique de 50 mètres, l’Académie nationale de Basketball en fauteuil roulant Canada et l’Institut canadien du sport de l’Ontario;
  • un stade d’athlétisme à l’Université York qui comprendra bientôt un centre d’athlétisme de haut niveau amélioré pour les meilleurs athlètes canadiens;
  • une installation de tir compétitif approuvée par la communauté internationale et la plus complète en son genre au Canada qui permet d’appuyer la pratique de toutes les disciplines olympiques;
  • une installation BMX permanente conçue et construite pour répondre aux normes de certification de l’Union Cycliste Internationale.

Grâce à l’investissement du gouvernement du Canada dans les installations sportives et récréatives de classe mondiale pour les Jeux panaméricains et parapanaméricains de 2015 à Toronto, les athlètes prennent part aux compétitions dans des installations sportives qui figurent parmi les meilleures au monde.

Fonds de legs sportifs Toronto 2015

En plus de son investissement dans l’infrastructure, le gouvernement du Canada a investi 65 millions de dollars du montant total de 70 millions de dollars consacré à la création du Fonds de legs sportifs Toronto 2015 (le solde de 5 millions de dollars étant engagé par le gouvernement de l’Ontario).

Grâce au Fonds de legs sportifs Toronto 2015, trois nouvelles installations construites spécialement pour les Jeux de 2015 à Toronto seront bien entretenues et mises à la disposition des athlètes et des collectivités environnantes une fois les Jeux terminés, et ce, pour de nombreuses années. Il s’agit :

Longtemps après les Jeux, les athlètes de haut niveau d’un bout à l’autre du pays continueront de s’entraîner dans ces installations et d’inciter les Canadiens à intégrer l’activité physique et le sport à leur vie quotidienne, tout en faisant preuve de leadership.

Après les Jeux, les membres du milieu du sport de haut niveau qui utilisent ce type d’installations et les propriétaires de ces installations collaboreront étroitement afin de trouver des occasions de soumettre des candidatures pour accueillir régulièrement de grandes rencontres sportives provinciales, nationales et internationales. Cela contribuera au développement continu du sport de haut niveau en Ontario et au Canada, en plus de stimuler l’économie dans la région. De plus, les installations sportives respecteront les plus hautes normes d’accessibilité.

Pour les collectivités environnantes, les programmes offerts par ces installations seront ouverts à tous et adaptés à diverses populations possédant différentes aptitudes.

Ces installations contribueront aussi au mouvement intitulé Au Canada, le sport c’est pour la vie, qui vise à améliorer la santé publique en ralliant le sport, l’éducation, les loisirs et la santé, et en harmonisant des programmes communautaires, provinciaux et nationaux.

Date de modification :