Projets en cours

Liste des projets en cours

Monument aux victimes du communisme – Le Canada, une terre d'accueil

Le Monument aux victimes du communisme – Le Canada, une terre d'accueil soulignera le rôle qu'a joué le Canada sur la scène internationale en tant que terre d'accueil auprès des personnes fuyant l'injustice et la persécution, et il rendra hommage aux millions de personnes qui ont souffert sous les régimes communistes.

Patrimoine canadien facilite l'érection du monument commémoratif en partenariat avec Hommage à la Liberté. La construction du monument incombera à la Commission de la capitale nationale, avec l'achèvement des principaux éléments prévu à la fin 2018.

Le site

Le monument sera érigé juste à l'ouest des terrasses du Jardin des provinces et des territoires, à Ottawa. Cet espace intime se trouve en bordure du boulevard de la Confédération, de la Cité parlementaire et de la Cité judiciaire. Il est situé près d'importantes institutions fédérales, notamment Bibliothèque et Archives Canada.

Vue aérienne marquée d'une flèche pointant sur les terrasses du Jardin des provinces et des territoires, où sera érigé le monument commémoratif.
Vue aérienne marquée d'une flèche pointant sur les terrasses du Jardin des provinces et des territoires, où sera érigé le monument commémoratif.
Photographie du Jardin des provinces et des territoires où l'on voit Bibliothèque et Archives Canada en arrière-plan.
Photographie du Jardin des provinces et des territoires où l'on voit Bibliothèque et Archives Canada en arrière-plan.

Le concept de design

Dessin du concept de design de l'Arc du souvenir.
Dessin du concept de design de l'Arc du souvenir.

Le concept retenu pour le Monument aux victimes du communisme est l'Arc du souvenir. Ce concept a été proposé par l'équipe Raff, un groupe d'architectes et d'artistes-paysagistes de Toronto, dont fait partie Paul Raff (artistes et architectes), Michael A. Ormston-Holloway (designer et arboriculteur agréé), Brett Hoornaert (architecte-paysagiste) et Luke Kairys (architecte-paysagiste). L'Arc du souvenir est une sculpture constituée de 4 000 tiges de bronze, qui exprime l'étendue de l'oppression communiste et invite les visiteurs à voir le Canada comme un pays accueillant et libre.

Concours de design

À l'automne 2016, des équipes d'artistes professionnels, d'architectes-paysagistes, d'architectes et d'autres spécialistes du design urbain ont été invitées à présenter leurs qualifications et des exemples de leurs réalisations. 

Un jury formé d'éminents professionnels du design et spécialistes de contenu a été formé pour évaluer les concepts de design soumis dans le cadre de ce concours. Le jury était composé de cinq membres : Alexandra Badzak (directrice et chef de la direction de la Galerie d'art d'Ottawa); Larry Beasley, CM (directeur à la retraite de l'aménagement de la ville de Vancouver); Ruth Derksen, Ph. D. (professeure émérite à l'Université de la Colombie-Britannique); Ludwik Klimkowski (président de Tribute to Liberty); Ted Merrick (directeur du studio de design de Ferris + Associates).

Un examen public des concepts des finalistes a eu lieu le 2 mars 2017. Les participants pouvaient alors voir les concepts, rencontrer les équipes de design et faire part de leur opinion. Des Canadiens de partout au pays ont également été invités à commenter les concepts au moyen d'un sondage en ligne, qui a été diffusé du 2 au 10 mars 2017. Vous pouvez consulter les résultats du sondage ici.

Pour prendre sa décision, le jury a tenu compte de la rétroaction des participants, des commentaires du Comité consultatif de l'urbanisme, du design et de l'immobilier de la Commission de la capitale nationale, des spécialistes de la conservation, du paysage, du génie et de l'établissement des coûts. Conformément à la recommandation du jury, le gouvernement du Canada a annoncé que le concept présenté par l'équipe Raff a été retenu pour le futur monument. 

Monument national de l'Holocauste du Canada

Le Monument national de l'Holocauste du Canada réunira des Canadiens de toutes les croyances en vue de commémorer la mémoire de millions d'hommes, de femmes et d'enfants innocents qui comptent parmi les victimes. Ce monument contribuera à perpétuer le souvenir de l'Holocauste. En enseignant aux Canadiens et aux générations futures les racines et les causes de cette atrocité, nous espérons prévenir d'éventuels génocides.

La Loi visant à ériger le Monument national de l'Holocauste a reçu la sanction royale le 25 mars 2011. Elle est le résultat d'une initiative entreprise par le député Tim Uppal, qui a mis de l'avant un projet de loi d'initiative parlementaire au cours de la 41e session parlementaire.

Le Conseil d'édification du Monument national de l'Holocauste, dont la création était mandatée par la Loi visant à ériger le Monument national de l'Holocauste, a comme rôle principal l'organisation de la campagne de financement visant à couvrir les coûts liés à la planification, la construction et l'entretien du Monument national de l'Holocauste.

Site du Monument

Le Monument national de l'Holocauste se dressera à l'intersection des rues Wellington et Booth à Ottawa. Il sera l'un des nombreux sites commémoratifs menant au boulevard de la Confédération. Ce parcours d'honneur relie les principaux points d'attraction touristique et d'intérêt historique de la capitale nationale. Le Monument fera face au Musée canadien de la guerre et permettra d'avoir une vue exceptionnelle des édifices du Parlement.

Vue aérienne du site du Monument national de l'Holocauste
Vue aérienne du site du Monument national de l'Holocauste
Vue aérienne d'un autre angle du site du Monument national de l'Holocauste
Vue aérienne d'un autre angle du site du Monument national de l'Holocauste
Vue aérienne de la région de la capitale du Canada et du site du Monument
Vue aérienne de la région de la capitale du Canada et du site du Monument
Vue du site du Monument national de l'Holocauste de la rue Booth à Ottawa
Vue du site du Monument national de l'Holocauste de la rue Booth à Ottawa

Concours de design

Un appel aux équipes de design a été publié en mai 2013. On y invitait des équipes dirigées par un Canadien et composées d'artistes professionnels, d'architectes et d'architectes paysagistes à présenter leurs qualifications et ainsi que des exemples de leurs réalisations antérieures dans le cadre d'un concours de design national. Les candidats étrangers étaient admissibles en tant que membres d'une équipe.

Un jury de renommée mondiale a été formé pour ce concours. Le jury était composé de sept membres : Irving Abella (historien), Ydessa Hendeles (artiste-conservatrice), Herzl Kashetsky (artiste), Raymond Moriyama (architecte), Margi Oksner (directrice générale du Conseil d'édification du Monument national de l'Holocauste), Vera Schiff-Katz (survivante de l'Holocauste) et Greg Smallenberg (architecte paysagiste).

Le jury s'est réuni en septembre 2013 pour évaluer plus de 70 propositions. Il a recommandé six équipes finalistes en vue de la deuxième phase du concours.

Une exposition publique des concepts proposés par les six équipes finalistes a eu lieu au Musée canadien de la guerre le 20 février 2014, en soirée. Le public était invité à voir les concepts, à rencontrer les équipes de design et à faire part de leurs commentaires. Le jury a délibéré le lendemain et formulé ses recommandations quant à l'équipe gagnante.

Le gouvernementdu Canada a annoncé que le concept « Un paysage de deuil, de souvenirs et de survie », présenté par l'équipe Lord, de Toronto, a été sélectionné pour le futur Monument national de l'Holocauste.

Futur Monument National de l'Holocauste qui dépeint une étoile créée par six volumes triangulaires situés dans chacune de ses pointes
Futur Monument national de l'Holocauste qui dépeint une étoile créée par six volumes triangulaires situés dans chacune de ses pointes

L'équipe gagnante est dirigée par Gail Dexter-Lord, coprésidente de Lord Cultural Resources et composée de Daniel Libeskind (architecte), Edward Burtynsky (artiste-photographe), Claude Cormier (architecte paysagiste) et Doris Bergen (spécialiste de l'Holocauste).

Le concept gagnant se veut une proposition intégrée dans laquelle l'architecture, le paysage, l'art et l'interprétation font partager les épreuves et les souffrances vécues par les victimes de l'Holocauste, tout en transmettant un message puissant, celui de la force et de la survie de l'humanité

On prévoit terminer la construction du Monument en 2017.

Date de modification :