Rendement du Canada et rapports aux Nations Unies

Le Canada joue un rôle crucial afin de promouvoir le respect universel des droits de la personne sur la scène internationale. Nous offrons un appui à l’étranger, mais nous devons aussi répondre de nos actes au sein de notre pays pour cerner les forces et les domaines à améliorer.

Rapports sur les traités relatifs aux droits de la personne des Nations Unies

Le Canada a ratifié sept principaux pactes et conventions relatifs aux droits de la personne des Nations Unies, aussi appelés traités, et il doit soumettre des rapports sur la mise en œuvre de chacun de ces traités tous les quatre ou cinq ans. Pour chaque traité, un comité d’experts indépendants (aussi appelé « organisme créé en vertu d’un traité ») est mis sur pied afin d’examiner le rapport.

Une fois qu’un rapport a été soumis au comité de l’ONU concerné, une délégation de représentants canadiens comparaît devant le comité pour soumettre son rapport et répondre à des questions dans le cadre d’un dialogue interactif. À la suite de cet examen, le Comité émet des « conclusions et observations » sur la mise en œuvre des dispositions du traité par le Canada. Le Comité peut faire des recommandations non contraignantes sur la façon dont l’État partie peut s’améliorer.

Obtenez plus de renseignements sur ces sept traités et les rapports sur les traités des Nations Unies relatifs aux droits de la personne.

Examen périodique universel

Dans le cadre de l’examen périodique universel (EPU), chaque État fait l’objet d’un examen par d’autres États membres de l’ONU, qui vérifient s’il s’est acquitté de ses obligations et de ses engagements en matière de droits de la personne. L’EPU est un processus d’examen par les pairs dans le cadre duquel tous les pays font l’objet d’un examen tous les quatre ans et demi. L’EPU a pour objet d’améliorer la situation des droits de la personne dans tous les pays et de remédier aux infractions aux droits de la personne lorsqu’elles surviennent.

L’EPU prend en considération des données écrites de trois sources : un rapport national de l’État visé par l’examen; une compilation des recommandations d’organismes chargés des traités internationaux sur les droits de la personne de l’ONU et des procédures spéciales; de même qu’un résumé de l’information et des recommandations fournies par des organisations de la société civile.

Le Canada, ou l’État qui fait l’objet de l’examen, est ensuite soumis au processus d’examen mené par un groupe de travail de l’EPU composé des 47 membres du Conseil des droits de l’homme de l’ONU et dirigé par le président du Conseil. Chaque examen est mené sous forme de dialogue interactif entre les membres du Conseil et l’État visé par l’examen.

À la suite de l’examen d’un État, un rapport est préparé par le groupe de travail. Ce rapport comprend un résumé du dialogue interactif ainsi que les recommandations et les observations faites par les États membres de l’ONU à l’intention de l’État sous examen. Ce dernier fournira par la suite une réponse écrite aux recommandations, dans laquelle il précisera les recommandations qu’il accepte de mettre en œuvre et celles dont il prendra note pour considération.

Finalement, le Conseil des droits de l’homme adopte le document final et la communauté internationale encourage l’État ayant fait l’objet de l’examen de s’engager à mettre en œuvre les recommandations.

Consultez plus de renseignements sur le processus de l’examen périodique universel.

Date de modification :