Recherche et développement

La recherche et le développement constituent le fondement même des activités touchant les services et la diffusion des connaissances de l'Institut canadien de conservation (ICC). Les projets de recherche de l'ICC sont axés sur les besoins de la communauté canadienne du patrimoine. Cette dernière est des plus diversifiées. Elle comprend entre autres d'importants établissements fédéraux du patrimoine, des archives provinciales, des galeries d'art et des musées communautaires de petite taille gérés par des bénévoles, des centres culturels autochtones, des associations de musées provinciaux et des artistes.

Apprenez-en davantage sur les projets de recherche de l'ICC.

Priorités en matière de recherche

Au moment de déterminer nos priorités en matière de recherche, nous mettons depuis toujours l'accent sur les problèmes qui touchent les établissements et les collections du Canada, pratique que nous entendons poursuivre. Nous tenons compte de trois grands critères :

Incidence favorable

Selon le premier critère, la recherche doit avoir une incidence favorable sur la préservation des collections patrimoniales au Canada. Ce type de recherche est spécialisé dans l'étude de la détérioration des matériaux à valeur patrimoniale et la recherche de façons d'améliorer le soin et la gestion des collections. Nos travaux à ce chapitre comprennent :

Accès et compréhension

Le deuxième critère est que la recherche doit avoir un impact sur l'accès aux collections canadiennes et la compréhension de ces dernières. Des traitements de restauration améliorés permettent aux objets d'être davantage à la portée des Canadiens. La recherche sur les objets et les collections permet aussi aux chercheurs d'approfondir leurs connaissances et de mieux comprendre les objets.

Les recherches de ce genre comprennent l'analyse des matériaux et des techniques utilisés par des créateurs et des artistes canadiens. Cela nous permet de mieux comprendre comment ils ont créé leurs œuvres grâce à l'examen des différents matériaux et objets qui sont importants pour les collections canadiennes. Les travaux effectués comprennent :

Considérations propres à l'Institut

Le troisième critère comprend les considérations propres à l'Institut. Les orientations et priorités établies par le ministère du Patrimoine canadien doivent être prises en considération. Les préoccupations d'ordre pratique doivent être soulignées, notamment la question à savoir si nous disposons de l'expertise et du matériel nécessaires pour mener à bien un projet de recherche. De plus, nous voulons éviter de dupliquer des recherches déjà en cours ailleurs, mais nous sommes bien prêts à collaborer avec des partenaires lorsqu'une telle pratique nous paraît avantageuse.

Types de recherche

Les scientifiques et les restaurateurs de l'Institut canadien de conservation (ICC) effectuent des recherches appliquées et des activités de perfectionnement axées sur la préservation et la conservation des collections patrimoniales du Canada. Dans le cadre de ces activités de recherche, il existe trois volets, en fonction de la nature des recherches, des résultats obtenus et du public auquel ces résultats sont destinés.

Recherche fondatrice

La recherche fondatrice donne lieu à de nouvelles connaissances et à de nouvelles techniques qui sont nécessaires comme fondements pour d'autres types de recherche au sein de l'ICC, mais qui, à elles seules, ne répondent pas à une question de conservation. À l'ICC, la recherche fondatrice englobe normalement l'étude des matériaux (pour comprendre leurs propriétés chimiques et physiques) ou l'élaboration ou le perfectionnement des méthodes scientifiques qui interviennent dans d'autres types de recherche. L'étude des mécanismes de corrosion du fer et la mise au point d'une technique pour mesurer le degré de polymérisation de la cellulose dans le papier sont des exemples de recherche fondatrice.

Recherche appliquée

La recherche appliquée répond à des questions de conservation et donne lieu à de nouvelles connaissances sur les traitements et les collections, grâce à l'accumulation et à l'interprétation de données expérimentales. Elle utilise des techniques scientifiques ou l'observation d'échantillons pour tirer des conclusions. La plupart des recherches scientifiques en laboratoire à l'ICC font partie de cette catégorie. La mise au point d'un prototype ultrasonique permettant la consolidation de surfaces poudreuses et l'étude des techniques et des matériaux utilisés par des artistes canadiens constituent des exemples d'activités de recherche appliquée à l'ICC.

Recherche sur la préservation des collections

La recherche sur la préservation des collections engendre des cadres, des outils ou des lignes directrices visant à améliorer la préservation des collections patrimoniales par la gestion de ces collections. Cette recherche, qui est souvent appelée conservation préventive, permet une meilleure prise de décisions et une gestion efficiente des collections du patrimoine permettant d'en prévenir la détérioration. La recherche sur l'emballage et le transport des œuvres d'art et l'élaboration de lignes directrices et de normes relatives à la préservation des collections sont des exemples de recherche sur la préservation des collections.

Découvrez tous les projets de recherche de l'ICC.

Pour nous joindre

Communiquez avec l'Institut canadien de conservation.

Date de modification :