Police de caractères Canada 150

Canada 150
La police Canada 150

Remarque : Pour voir l'image complète de la police, cliquez sur l'image ci-dessus.

Il s'agit possiblement d'une première : une seule et même police de caractères canadienne a été créée pour écrire non seulement dans les deux langues officielles du Canada, mais aussi dans les langues autochtones du pays.

La police Canada 150 est l’œuvre de Raymond Larabie, un concepteur de caractères typographiques canadien. Il a offert sa création au gouvernement du Canada pour le 150e anniversaire de la Confédération. Cette police comprend tous les accents et les caractères latins, les caractères cyrilliques courants, ainsi que les signes syllabiques et diacritiques utilisés dans les langues autochtones du Canada. La police de caractères est offerte en deux faces – maigre et normale.

Le seul moyen d’obtenir la police est par l’entremise du processus de demande mis en place pour l’utilisation du logo Canada 150.

Au sujet du concepteur de la police

Né à Ottawa en 1970, Raymond Larabie a grandi au bord de la rivière Madawaska, un lieu de villégiature. Durant sa jeunesse, il s’est découvert un vif intérêt pour les caractères et les polices en utilisant du lettrage à transfert direct (Letraset). Sa passion a ensuite grandi avec l’avènement des premiers ordinateurs personnels dans les années 1980. M. Larabie s’est par la suite inscrit au programme d’animation classique au Collège Sheridan.

En plus de diriger une fonderie indépendante qui fabrique des caractères, M. Larabie s’intéresse à la typographie des jeux vidéo. En 2008, il a déménagé à Nagoya, au Japon, où il dirige l’entreprise Typodermic Fonts Inc. et distribue ses créations typographiques au moyen de logiciels gratuits et de licences commerciales. Parmi ses réalisations professionnelles dans ce domaine, mentionnons des titres de jeux vidéo qui sont rapidement reconnus dans le monde entier.

Abordant le sujet de Canada 150, M. Larabie a déclaré : « Ma vie au Canada a sans aucun doute influé sur mes créations, puisque l’environnement du pays est une source infinie de stimulus visuels. Comme les utilisateurs absorbent de façon subtile et inconsciente les marques de l’identité nationale que révèlent les caractères, j’ai bien entendu saisi l’occasion d’inclure une de mes conceptions dans cette très importante célébration canadienne. J’ai ainsi la chance de contribuer à la représentation de l’identité visuelle du Canada depuis 150 ans. »

Date de modification :