Que le meilleur grain gagne

Canada 150
Ricardo Larrivée nous donne un aperçu des meilleurs ingrédients que le Canada a à offrir.

Entrevue avec Ricardo Larrivée

Des mets gastronomiques de partout dans le monde partagent un même ingrédient secret : le Canada. Ricardo Larrivée, animateur de télévision et chroniqueur culinaire, nous concocte un petit quelque chose de spécial à l’occasion du 150e anniversaire de la Confédération en 2017 afin de présenter aux Canadiens nos plus grandes contributions à la cuisine mondiale.

« On est les meilleurs », un projet Signature de Canada 150, c’est 52 courtes vidéos animées par Ricardo Larrivée qui nous feront découvrir le terroir canadien. Chaque vidéo de trois minutes examinera les meilleurs produits d’ici, provenant de tous les territoires et de toutes les provinces. Ricardo nous donne un avant-goût de ce qu’il a de prévu pour « On est les meilleurs ».

Comment avez-vous eu l’idée d’« On est les meilleurs » pour Canada 150?

Les gens ne le savent pas, mais il y a beaucoup de nourriture consommée partout dans le monde qui provient de nos terres. Lorsque j’étais en tournage, peu importe où je me trouvais, j’entendais des Américains se vanter d’être les meilleurs, mais je trouvais ça bizarre, parce qu’en fait on est les meilleurs. Voilà d’où vient le nom. En tant que Canadiens, on est parfois un peu trop modestes, c’est l’une de nos valeurs et c’est très bien. Mais quand je demandais aux gens de me dire pourquoi ils étaient les meilleurs, ils me répondaient : « Je ne suis pas à l’aise de dire ça. » Mais si vous êtes le plus grand producteur au monde, ce n’est pas de la vantardise. C’est génial de pouvoir dire : « Vous cherchez le meilleur riz sauvage? Eh bien, c’est moi qui le produis et je peux vous dire pourquoi. »

Qu’est-ce qui rend le terroir canadien différent de celui des autres pays?

Pourquoi va-t-on dans des pays comme l’Italie ou la France? Parce qu’ils sont différents d’une région à l’autre. La différence est une force, et les gens de toutes les régions du pays devraient en tirer un sentiment de fierté. On ira à l’Île-du-Prince-Édouard pour tourner une vidéo sur le homard et les pétoncles, parce que le Canada est le plus important exportateur de homard, et au Canada, l’Île-du-Prince-Édouard est le principal exportateur. La province vend environ 95 % de ses prises à l’étranger, et le homard canadien est unique en raison de la température de l’eau et de la texture du fond marin. Le goût de la chair peut changer selon que le fond est boueux ou sablonneux.

Qu’est-ce qui constitue une cuisine typiquement canadienne selon vous?

Au Canada, ce ne sont pas les recettes ancestrales qui importent, mais plutôt la qualité des produits et des aliments de base dont on a besoin pour cuisiner. Par exemple, la moutarde de Dijon est peut-être broyée et empotée en France, mais les graines de moutarde qui entrent dans sa fabrication proviennent de la Saskatchewan. Nous exportons plus de 100 000 livres de bleuets du Québec chaque année, donc si vous achetez un pot de confiture de bleuets, ça vient de chez nous. Quatre-vingt-quinze pour cent des légumineuses à grain de la planète sont produites en Saskatchewan. Quand les gens vont en Italie et qu’ils s’extasient en goûtant aux pâtes, ils ne savent pas que 80 % de celles-ci sont faites de blé dur qui pousse sur les plaines du Canada. Aussi, la plupart des gens ne savent pas que la grande majorité du ginseng en Chine provient en fait de l’Ontario.

Une bonne recette nécessite les meilleurs ingrédients produits par des gens au grand cœur. Je trouve que c’est un moment très excitant dans l’histoire pour vivre dans ce pays parce qu’on peut créer ce qu’on veut et peut-être que dans 200 ans, ce sera un classique canadien. Notre cocktail national est le Bloody Caesar. C’est la seule boisson qu’on boit partout au pays, et seuls les Canadiens la connaissent. Le jus Clamato est produit uniquement pour les Canadiens, ça fait partie de notre patrimoine, on adore ça et on sait que ça vient d’ici.

« On est les meilleurs » est tourné dans toutes les provinces et tous les territoires.
Jusqu’à présent, est-ce qu’il y a des histoires que vous avez trouvées particulièrement inspirantes?

On a fait une vidéo sur deux cousins marocains qui ont immigré au Québec avec leurs femmes quand ils avaient à peine 20 ans. Ils faisaient du couscous au Maroc en utilisant du blé complet provenant du Canada. Ils ont donc trouvé le même blé ici et ont commencé à produire du couscous localement. Maintenant, ils expédient des tonnes de couscous partout dans le monde, y compris au Maroc! Il y a 20 ans, le couscous était inconnu au Canada, mais grâce à cette famille, on en trouve maintenant dans les épiceries d’un bout à l’autre du pays.

Qu’est-ce que vous voudriez que les gens retiennent d’« On est les meilleurs »?

J’aimerais qu’ils se disent : « Wow, je suis impressionné, je suis fier, ou je ne savais pas ça. » Les vidéos sont courtes, donc je veux juste que les gens se souviennent d’une chose après trois minutes : pour la bière – on est les meilleurs; pour le saumon – on est les meilleurs; pour la moutarde – on est les meilleurs! On devrait associer le meilleur au Canada.

Date de modification :