Vidéo - Portraits 150 : Yvan Cournoyer

Transcription

Transcription de Portraits 150 : Yvan Cournoyer

Durée de la vidéo : 2:06

[Logo de Canada 150]

[Texte à l'écran : Portraits 150]

[Des flocons de neige tombent à travers les branches d'un arbre.]

Yvan Cournoyer : « J'étais pas tellement grand. Ils disaient tout le temps : 'Tu seras jamais capable de faire la Ligue nationale, c'est impossible.' Et ça a été pour moi un beau défi. Ça m'a peut-être aidé à réussir à jouer pour les Canadiens. »

[Un vieil homme s'avance à la fenêtre de son salon pour contempler le paysage enneigé. Il porte une bague en or sur laquelle est gravée la Coupe Stanley.]

Yvan Cournoyer : « Je pense que dans la vie, quand on aime faire quelque chose, il faut le faire jusqu'au bout. »

[Il marche dans une rue paisible, une paire de patins sur l'épaule. Une neige abondante tombe autour de lui.]

[Texte à l'écran : Yvan Cournoyer, ancien joueur des Canadiens de Montréal, ambassadeur Canada 150]

[Yvan pose dans la rue. Une casquette des Canadiens lui couvre la tête.]

Yvan Cournoyer : « Mon nom est Yvan Cournoyer, ancien joueur du club de hockey Canadiens. »

[Il lève les yeux pour admirer les flocons tombant du ciel.]

Yvan Cournoyer : « Quand on aime jouer au hockey, on rêve de jouer pour les Canadiens. Tout ce que je faisais, c'était pour m'améliorer pour jouer au hockey. »

[Il se rend sur une patinoire déserte dans un parc. Une vieille bande de bois entoure la glace.]

Yvan Cournoyer : « On pense pas aux blessures. J'ai eu au-dessus de 200 points de suture dans le visage, les dents, l'épaule 2 fois… On veut revenir le plus tôt possible sur la patinoire. »

[Il s'avance au centre de la patinoire enneigée.]

Yvan Cournoyer : « Dans la vie, si on est chanceux de faire ce qu'on aime, ça nous donne une occasion d'être meilleur. »

[Une vidéo d'archive montre l'équipe canadienne en plein match. Une feuille d'érable décore le centre de la patinoire.]

Annonceur (traduit de l'anglais en français) : « Il reste quelques secondes à la punition. Park au centre, passe sur la droite à Cournoyer, qui coupe vers le filet, lance… et c'est le but! Yvan Cournoyer! »

[Yvan lève son bâton en l'air, sous les acclamations de la foule.]

Yvan Cournoyer : « La Série du siècle… Je pense que j'ai été vraiment chanceux d'abord de pouvoir y participer. Représenter le Canada en 1972, ça a été comme mes Olympiques, parce que je n'ai pas eu la chance d'aller aux Olympiques. »

[Yvan est interviewé dans son salon. Des photos de hockey tapissent le mur derrière lui. Il déplie un chandail de hockey et le montre à la caméra. Son nom est inscrit au dos, au-dessus du numéro 12.]

Yvan Cournoyer : « J'ai réalisé combien c'était important d'avoir le chandail du Canada sur mes épaules et je vous assure que c'est un sentiment incroyable, parce qu'on a le support de tout le monde. C'est pas juste de Montréal. C'est là qu'on voit comment le Canada est fantastique. »

[Dans une vidéo d'archive, l'équipe canadienne joue un autre match.]

Annonceur (traduit de l'anglais en français) : « Cournoyer à l'aile décoche un tir. Henderson tente sa chance, mais chute. Un autre tir devant le gardien, et c'est le but! Henderson a marqué pour le Canada! Henderson, en plein devant le filet! »

[Les joueurs s'étreignent sur la glace tandis que les partisans réunis dans les gradins agitent des drapeaux canadiens.]

Yvan Cournoyer : « En Russie, on a été chanceux parce qu'on avait 2000 personnes qui sont venues nous voir. Ça a été pour nous le sixième joueur. Je leur dis merci de nous avoir aidés, puis c'est peut-être à cause d'eux autres qu'on a eu la chance de gagner cette série. »

[Logo de Canada 150]

[Texte à l'écran: « canada.ca/150 », « #canada150 »]

Narratrice : « Un message du gouvernement du Canada. »

[Mot-symbole Canada]

Date de modification :